La pensée se tait quand vous vous concentrez dans le ventre. L’émotion elle-même si elle n’est pas trop forte, fait silence assez vite. Vous découvrez cette force à laquelle vous aspirez tous et que vous recherchez n’importe où, partout où vous pouvez vous raccrocher à quelque chose.

soi zen lotus

Dans le hara, je me retrouve vraiment moi; pas moi gai, pas moi triste, pas moi brisé par un chagrin d’amour ou une mauvaise nouvelle. C’est étonnant à entendre mais notre bas ventre est notre meilleur ami. Et comme il réside en nous, nous l’emmenons partout où nous allons, et il demeure  ce à quoi nous pouvons vraiment faire confiance.

Arnaud Desjardins

Tête, corps et coeur
Étiqueté avec :